Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
dranreb0434.overblog.com photos de montagne-randonnée-patrimoine-Compostelle

SCHORBACH ( Lorraine ) , L'église SAINT REMI et son étonnant Ossuaire - Moselle - Grand Est

Ber Dranreb
SCHORBACH ( Lorraine ) , L'église SAINT REMI et son étonnant Ossuaire - Moselle - Grand Est

____________________________________________

SCHORBACH ( Lorraine ) ,

L'église SAINT REMI et son étonnant Ossuaire

- Moselle - Grand Est  -

____________________________________________

 

Sortie dossier par le SOMMAIRE GRAND EST 

____________________________________

Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l' ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l' ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l' ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l' ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l' ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l' ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l' ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l' ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l' ONGLET CI-DESSOUS !

Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l' ONGLET CI-DESSOUS !

___________________________________________

SCHORBACH ( Lorraine )

___________________________________________

 Adoptant un plan inorganisé, le village occupe les versants d'un vallon très encaissé arrosé par le Schorbach .
Le village est mentionné dans sa forme actuelle dès 1210, Schor-Bach, le ruisseau des cistudes, la tortue des marais . Le village fait alors partie de la seigneurie de Bitche et est le siège d'une mairie comprenant Lengelsheim, Bitche et Reyersviller .
Pendant la Seconde Guerre mondiale, les habitants sont évacués le 1er septembre 1939 à Gensac-la-Pallue et à Bourg, en Charente . Le village est libéré le 16 mars 1945 par les Américains . Le village est cité à l'ordre de la Brigade le 11 novembre 1948 : " Commune de Lorraine dont la population évacuée en septembre 1939 n'a réintégré son village en ruines qu'après la Libération . N'avait cessé de manifester son attachement à la France durant les années d'exil . Compte cinq de ses enfants tués et un blessé . Durement éprouvée par la guerre, a trouvé les trois quarts de ses immeubles entièrement détruits, les autres gravement endommagés . A supporté toutes ses épreuves avec courage et patriotisme . " Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec étoile de bronze .

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  --  goelandmedia.prod@gmail.com (C)Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  --  goelandmedia.prod@gmail.com (C)Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  --  goelandmedia.prod@gmail.com (C)

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS -- goelandmedia.prod@gmail.com (C)

ABONNEZ VOUS A NOS PUBLICATIONS dranreb0434

ou à celles de NOTRE AUTRE BLOG ber.dranreb04

_____________________________________

SUIVI de la PROGRESSION de nos 3 AMI(e)S sur les

CHEMINS DE SAINT JACQUES ou sur

COMPOSTELLE de 2012 à 2016 - 4 ans de bonheur et de découvertes

____________________________________________

L’OSSUAIRE et l’EGLISE SAINT RÉMI

____________________________________________

L'ossuaire est édifié au XII éme siècle ou vers le XV éme Siècle selon d'autres sources . Il a l'aspect d'une châsse dotée de colonnes, toutes différentes . Il est devenu nécessaire suite à l'exiguïté du cimetière . En effet, les tombes devaient parfois être ouvertes pour faire des réductions de corps  . Des ossements y furent déposés de 1136 jusqu’à la Révolution française, voire plus tardivement au XIX éme siècle .

De style roman, l’ossuaire est décoré d'une arcature de onze arcs en plein cintre . L'arcature est soutenue par des colonnes, qui reposent sur un mur-bahut à deux assises . Le pilier quadrangulaire central est décoré de tri-lobes . L'ossuaire abrite encore, sur l'entrave de la cinquième colonne et sur la courbe concave du dernier arc, deux visages grotesques représentant vraisemblablement des têtes de mort . À la suite d'une restauration, au début du XX éme siècle, l'édifice a perdu le pan-de-bois de ses pignons et les demi-croupes de sa toiture .
L'ossuaire est classé monument historique depuis 1929 .

 

Fait de pierres en grès rose des Vosges, l’Ossuaire de Schorbach présente également des colonnes de style roman . Il est conservé intact. Il renferme encore de nos jours 100 mètres cubes d’ossements et des centaines de crânes . A l’époque, beaucoup de gens voulaient se faire enterrer à Schorbach, paroisse mère de plusieurs hameaux  . Au Moyen-âge, le système de roulement était une pratique courante dans les cimetières . Au bout de 30 ans, les tombes étaient vidées et les ossements étaient transférés dans cet ossuaire .

 .

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  --  goelandmedia.prod@gmail.com (C)Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  --  goelandmedia.prod@gmail.com (C)Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  --  goelandmedia.prod@gmail.com (C)

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS -- goelandmedia.prod@gmail.com (C)

___________________________________________

ÉGLISE SAINT RÉMI

___________________________________________

Dédiée à saint Rémi, avec sa tour quadrangulaire datant du XII éme siècle et sa nef de style gothique, l'église est juchée en haut d'un promontoire de grès encore appelé butte des Païens, sur une terrasse soutenue par un haut mur appareillé . L'église est consacrée en 1143 par le légat pontifical Theotwin, cardinal de Sainte-Ruffine, comme en témoigne le tympan scellé dans le mur est de l'édifice . À cette époque, Schorbach étant la paroisse-mère de toute la région de Bitche, les fidèles des alentours s'y rendent à l'occasion des fêtes religieuses ou pour enterrer leurs défunts . L'édifice est reconstruit en 1774 .

Fixé au mur sud de la tour-clocher, sous le porche, un ancien retable d'autel a été remonté après la Seconde Guerre mondiale par l'abbé Schwartz, les trois parties se trouvant jusque-là encastrées dans les façades du presbytère . Bien que mutilé, il est très intéressant en raison de sa précocité, puisqu'il date du début du XIV éme siècle, de sa forme, aux angles abattus, et de sa composition, sans arcatures . Regroupés par deux ou trois, les personnages sont séparés par des pinacles . On reconnait à gauche, sans toutefois les identifier avec précision, un évêque qui pourrait être saint Rémi, patron de la paroisse, et une femme en prière, peut-être sainte Marie-Madeleine .

Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l'ONGLET CI-DESSOUS !
Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l'ONGLET CI-DESSOUS !

Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l'ONGLET CI-DESSOUS !

Pour SONORISER le DIAPORAMA, CLIQUER sur l'ONGLET CI-DESSUS !

SOMMAIRE BLOG

 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

RETOUR Accueil

 

SOMMAIRE ITINERANCE  COMPOSTELLE 2016

SOMMAIRE ITINERANCE COMPOSTELLE 2017

ABONNEZ VOUS A NOS PUBLICATIONS dranreb0434

ou à celles de NOTRE AUTRE BLOG ber.dranreb04

_____________________________________

SUIVI de la PROGRESSION de nos 3 AMI(e)S sur les

CHEMINS DE SAINT JACQUES ou sur

COMPOSTELLE de 2012 à 2016 - 4 ans de bonheur et de découvertes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires