Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dranreb0434.overblog.com photos de montagne - PERSONNELLES et FFRANDONNEE 04 - photos de faune et de flore - photos Compostelle

FOSSILES fascinants restes de vie disparues

Ber Dranreb

ber.dranreb04.overblog.com

FOSSILES fascinants restes de vie disparues

______________________________________________________

Depuis la Préhistoire, l'homme a trouvé de nombreux fossiles,

restes d'organismes pétrifiés par les minéraux qui les ont remplacés ou qui ont conservé leur enveloppe extérieure. Si la plupart des interprétations étaient plus ou moins fantaisistes, quelques auteurs de l'Antiquité comme Aristote, les ont, d'une façon générale, interprétés correctement. Le terme « fossile » est employé depuis Pline au iersiècle, et son utilisation fut récupérée au xvie siècle par Agricola, pour faire allusion à un corps enterré, que ce soient des restes d'organismes ou de minéraux intégrés dans les matériaux de la croûte terrestre. Léonard de Vinci comprenait néanmoins dès le xve siècle que ces fossiles ne pouvaient pas être considérés, comme on le pensait alors en Europe, comme des témoignages du Déluge biblique. "En un tel cas", écrivait-il, "ils seraient épars dans le plus grand désordre au lieu d'être empilés en couches successives nettes comme dans des traces de crues successives". Toutefois, les deux idées essentielles à leur propos, soit leur origine organique et le fait qu'il s'agisse de témoignages de formes de vie disparues ayant existé avant le présent, n'ont pas été véritablement appréhendées avant le xviie siècle.

Les premiers progrès réels découlent d'une hypothèse formulée au début du xviiie siècle : les terrains contenant des fossiles d'animaux ou végétaux marins devaient en toute logique avoir été recouverts par la mer ou l'eau douce (notamment lors des crues), afin qu'ils s'y déposent sur le fond, s'enfoncent sur le lit sédimentaire, et soient recouverts par les couches suivantes. C'est la première fois que le fossile est envisagé comme indice stratigraphique. Toutefois, le poids de l'idée de génération spontanée, selon laquelle les espèces étaient apparues les unes après les autres et d'origine divine, empêcha une interprétation systématisée et approfondie des causes du renouvellement des espèces, tel que logiquement déduit de l'étude des fossiles.

Au xixe siècle, Charles Lyell décrit les fossiles comme les restes d'organismes qui vivaient à une autre époque et actuellement intégrée au sein de roches sédimentaires. Cette définition reste valable, bien que désormais on accorde une plus grande ampleur au terme, en incluant les manifestations de l'activité de ces organismes tels que les excréments (coprolithes), les restes de constructions organiques, les traces d'empreintes, les impressions de parties du corps (ichnofossiles) ou même la dentelle, les squelettes ou les troncs, etc.

________________________________________

Jean-Baptiste Noulet

INITIATEUR de L’ ÉTUDE DES FOSSILES de MOLLUSQUES MARINS

________________________________________

Chercheur et naturaliste français né le 1er mai 1802 et mort le 24 mai 1890 à Venerque ( Haute-Garonne ). Il commence par exercer son métier de médecin mais son tempérament de travailleur jamais satisfait et de chercheur infatigable, le poussent vers un autre destin. Il s'intéresse alors beaucoup à la géologie puis surtout à la paléontologie. Il devient en 1841 professeur d'histoire naturelle médicale à l'école préparatoire de médecine et de pharmacie ( future faculté des sciences de Toulouse ), et en 1872 Directeur du Muséum d'histoire naturelle de Toulouse.

Il a contribué à prouver l'existence de l'homme fossile et est un des pionniers de la préhistoire en tant que discipline scientifique. Son principal mérite est d'avoir confirmé en 1851 les découvertes près d'Abbeville de Boucher de Perthes sur l'homme préhistorique, par ses fouilles d'un gisement paléolithique à l'Infernet situé sur la commune de Clermont-le-Fort. Homme de science discret, on disait de lui : « Il aimait trop la science pour elle-même. Il avait peur de faire parler de lui. Il ne cherchait pas la renommée ! »

Il a fixé d'une manière définitive l'âge des Pyrénées et fut également lexicographe et critique de la langue et de la littérature occitane.

Pour SONORISER le DIAPORAMA , CLIQUEZ sur l' ONGLET CI-DESS9US !
Pour SONORISER le DIAPORAMA , CLIQUEZ sur l' ONGLET CI-DESS9US !
Pour SONORISER le DIAPORAMA , CLIQUEZ sur l' ONGLET CI-DESS9US !
Pour SONORISER le DIAPORAMA , CLIQUEZ sur l' ONGLET CI-DESS9US !
Pour SONORISER le DIAPORAMA , CLIQUEZ sur l' ONGLET CI-DESS9US !
Pour SONORISER le DIAPORAMA , CLIQUEZ sur l' ONGLET CI-DESS9US !
Pour SONORISER le DIAPORAMA , CLIQUEZ sur l' ONGLET CI-DESS9US !
Pour SONORISER le DIAPORAMA , CLIQUEZ sur l' ONGLET CI-DESS9US !
Pour SONORISER le DIAPORAMA , CLIQUEZ sur l' ONGLET CI-DESS9US !
Pour SONORISER le DIAPORAMA , CLIQUEZ sur l' ONGLET CI-DESS9US !
Pour SONORISER le DIAPORAMA , CLIQUEZ sur l' ONGLET CI-DESS9US !
Pour SONORISER le DIAPORAMA , CLIQUEZ sur l' ONGLET CI-DESS9US !
Pour SONORISER le DIAPORAMA , CLIQUEZ sur l' ONGLET CI-DESS9US !
Pour SONORISER le DIAPORAMA , CLIQUEZ sur l' ONGLET CI-DESS9US !
Pour SONORISER le DIAPORAMA , CLIQUEZ sur l' ONGLET CI-DESS9US !

Pour SONORISER le DIAPORAMA , CLIQUEZ sur l' ONGLET CI-DESS9US !

Pour SONORISER le DIAPORAMA , CLIQUEZ sur l' ONGLET CI-DESSUS !

Mise en page goelandmedia.prod@gmail.com (C) tous droits réservés

fond photographique BJ(c)06-2016

NOUS CONTACTER

nous encourager en s' ABONNANT AU BLOG

_____________________________________

SUIVI de la PROGRESSION de nos 3 AMI(e)S sur les

CHEMINS DE SAINT JACQUES ou sur

COMPOSTELLE de 2012 à 2016 - 4 ans de bonheur et de découvertes

QU'est ce qu'un ROSTRE de BELEMNITE ? ?

____________________________________

Leur squelette interne comporte deux parties : le rostre plein, en forme de balle de fusil, et le phragmocône, cloisonné, contenant une partie du corps de l'animal. Le phragmocône était traversé par un siphon et se prolongeait vers l'avant par une lame cornée, le proostracum, rarement conservé. Il était composé, comme le squelette des autres céphalopodes, d'aragonite, mais le rostre pouvait être aussi constitué de calcite, ce qui représente une nouveauté évolutive.

Le rôle du rostre était principalement d'équilibrer la masse de l'animal en augmentant sa stabilité. Il représentait entre un cinquième et un tiers de sa longueur totale, y compris les tentacules.Les bélemnites possédaient une poche à encre, comme les seiches. Leurs tentacules ne portaient pas de ventouses, mais de petits crochets pour capturer leurs proies. Elles constituaient des proies prisées des ichthyosaures.

Adresse du BLOG ber.dranreb04

http://ber.dranreb04.overblog.com/

Adresse du BLOG additif dranreb0434

http://dranreb0434.overblog.com/

SUIVEZ NOUS SUR FACE BOOK

https://www.facebook.com/Ber.Dranreb04

SUIVEZ nos activités fédérales ( FFRANDONNEE 04 )

sur FACE BOOK

https://www.facebook.com/rando04ffrandonnee/?ref=bookmarks

AMOUREUX des VIEUX VILLAGES ?

Suivez nous sur FACE BOOK et publiez vos trouvailles !

https://www.facebook.com/groups/villages.chateaux.france/?ref=bookmarks

AMOUREUX des VIEILLES PORTES ?

Suivez nous sur FACE BOOK et publiez vos trouvailles !

https://www.facebook.com/groups/vieilles.portes/

AMOUREUX des EGLISES,Chapelles et calvaires ?

Suivez nous sur FACE BOOK et publiez vos trouvailles !

https://www.facebook.com/groups/EGLISE.PATRIMOINE.BER/

Commentaires