Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
dranreb0434.overblog.com photos de montagne-randonnée-patrimoine-Compostelle

De la VOUTE à l'ARC D' OGIVE, entrée de la lumière dans les églises !

Ber Dranreb
Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com (C)

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS - goelandmedia.prod@gmail.com (C)

____________________________

ARCS d’OGIVES
la signature Gothique 
____________________________

Aux origines LA VOÛTE

Les voûtes caractéristiques de l'architecture romaine, paléochrétienne puis romane sont en berceau. Elles ont la forme d'un arc prolongé. On parle de berceau cintré lorsque la voûte est semi-cylindrique et de berceau brisé lorsque deux pans concaves se rejoignent en pointe au faîte. Le berceau est longitudinal s'il est parallèle à l'orientation de l'espace couvert, transversal s'il est perpendiculaire à celle-ci.
La poussée est d'autant plus forte que la portée ( largeur de la nef ) est plus grande, et est d'autant plus difficile à compenser que les murs sont hauts ( le bras de levier est plus important ) . L'art roman tend donc à faire des nefs étroites, plutôt basses, et des murs latéraux épais pour tenir la poussée. 

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com (C)

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS - goelandmedia.prod@gmail.com (C)

_____________________________

Puis est apparue la voûte dite

« Gothique « avec OGIVES et ARCS D'OGIVES
( clefs de l'Architecture Gothique )

________________________

L'idée centrale de la croisée d'ogive, et du style gothique, est de faire des voûtes qui reposent non pas directement sur des murs, mais sur ces ogives croisées ; et les ogives elles-mêmes convergent vers des piliers. Avec cette méthode, la poussée n'est plus répartie tout au long du mur, mais concentrée sur un point au sommet du pilier. De ce fait, le mur lui-même ne sert à rien, on peut le vider et le remplacer par des vitraux. Et la poussée reçue au sommet des piliers peut être facilement compensée par des arcs-boutants, au lieu d'être reçue par d’épais contreforts .

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com (C)

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS - goelandmedia.prod@gmail.com (C)

_____________________________

Bref  HISTORIQUE

_____________________________

 Jusqu'au XIX éme siècle, l'ogive désigne exclusivement les nervures saillantes de la croisée d'ogives. La forme aiguë adoptée par ces nervures a par la suite servi à qualifier une voûte, une arcade, une porte, une fenêtre en ogive . . .

Type d'ogives

OGIVE Obtuse ( ou mousse ) : arc en plein cintre brisé, elle est décrite comme une ogive pointue obtuse et est la plus anciennement utilisée ( fin XII ème siècle) .

Ogive en lancette : ogive de forme pointue aiguë, utilisée à partir du XIII ème siècle lorsque l'espace est réduit (arcades en hémicycle des sanctuaires, architecture militaire comme les portes des forteresses) .

Ogive équilatérale : ogive en tiers-point, décrite par des arcs dont le rayon est égal à son ouverture, surtout utilisée au XIV ème siècle .

Ogive lancéolée : ogive dont les arcs descendent en dessous de la ligne des centres, style d’architecture mauresque voir arabe .

Ogive surbaissée : ogive décrite par des arcs dont le rayon est plus petit que celui de son ouverture, surtout utilisée au XV ème siècle .

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS  -  goelandmedia.prod@gmail.com (C)

Pour AGRANDIR les PHOTOS, CLIQUER DESSUS - goelandmedia.prod@gmail.com (C)

Sortie dossier par le

SOMMAIRE du BLOG 

SOMMAIRE

VILLAGE et PATRIMOINE

RETOUR Accueil

 

SOMMAIRE ITINERANCE  COMPOSTELLE 2016

SOMMAIRE ITINERANCE COMPOSTELLE 2017

mise en page 12-2018  : goelandmedia.prod@gmail.com   (c)

ABONNEZ VOUS A NOS PUBLICATIONS dranreb0434

ou à celles de NOTRE AUTRE BLOG ber.dranreb04

___________________________

SUIVEZ NOUS sur d'autres media

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires
A
rappel intéressant des différents styles de construction au fil des siècles
Répondre
B
Merci Anne, pour ton commentaire et ta fidélité à mes publications -
B
Merci Anne, pour ton commentaire et ta fidélité à mes publications -
A
Un résumé fort utile de l'évolution des constructions au fil des siècles. Merci Ber
Répondre
B
Merci Anne, pour ton commentaire et ta fidélité à mes publications - Mes meilleurs voeux mon Amie !